L'argent colloïdal: risque sans bénéfice

 

Stephen Barrett, M.D.

 

L'argent colloïdal est une suspension de particlules d'argent métallique sub-microscopiques dans une base colloïdale. L'usage à long terme des préparations d'argent peut causer l'argyrie, une condition dans laquelle les sels d'argent sont déposées dans la peau, les yeux, et organes internes, et la peau devient de couleur gris-pâle. Plusieurs cas d'argyrie sont survenues avant l'ère des antibiotiques quand l'argent était un ingrédient commun dans les gouttes nasales. Quand la cause est devenue évidente, les médecins ont cessé des recommander, et les manufacturiers de bonne réputation ont cessé des produire. Les préparations d'argent colloïdal ne sont plus dans les guides de médicaments officiels (United States Pharmacopeia and National Formulary) depuis 1975.

Annonces de valeur douteuse

Dans les années récentes, les produits contenant de l'argent ont été commercialisés avec des déclarations non-prouvées qu'ils seraient efficaces dans le SIDA, le cancer, les maladies infectieuses, les parasitoses, la fatigue chronique, l'acné, les verrues, les hémorroïdes, l'hypertrophie de la prostate, et beaucoup d'autres maladies et conditions. Certains marchands prétendent que l'argent colloïdal est efficace dans des centaines de maladies.

Durant les années 1997 et 1998, Changes International, une compagnie à multiples paliers de la Floride, déclarait:

Notre argent colloïdal contient 99.99% de particules d'argent pur en suspension indéfinie dans l'eau déminéralisée qui tue les bactéries et virus.Elle peut être appliquée topiquement et/ou absorbé dans la circulation sanguine par adminis-
tration sub-linguale (sous la langue), éliminant par conséquent les effets négatifs des antibiotiques traditionnels qui tuent les bonnes bactéries dans le tractus digestif inférieur.

Un alternatif aux antibiotiques, dans sa forme la plus pure est disponible. La présence d'argent colloïdal près d'un virus, champignon, bactérie ou tout autre pathogène mono-cellulaire rend inactif son enzyme du métabolisme de l'oxygène, son poumon chimique, pour ainsi dire. Les pathogènes suffoquent et meurent, et sont éliminés de l'organisme par les systèmes immunitaire et lymphatique.

 
Contrairement aux antibiotiques pharmaceutiques qui détruisent les enzymes bénéfiques, l'argent colloïdal laisse ces enzymes bénéfiques intacts. Alors l'argent colloïdal est absolument sans danger pour les humains, les reptiles, les plantes et toute substance vivante multi-cellulaire.
 
Il est impossible pour des germes mono-cellulaires d'entreprendre une mutation en formes résistantes à l'argent, comme il arrive avec les antibiotiques  conventionnels. Aussi, l'argent colloïdal ne peut pas interagir ou interférer avec d'autres médicaments
pris en même temps. L'argent colloïdal est vraiment sur, un remède naturel pour beaucoup de malaises chez l'homme. L'argent colloïdal peut être pris indéfiniment parce que l'organisme ne développe pas une tolérance
au produit [1].

Seasilver Inteernational, une compagnie à paliers multiples de Californie, aurait déclaré que les américains souffraient de 'déficience d'argent'. L'argent n'étant pas un nutritif essensiel, l'information au sujet du produit affiché sur le site web de la compagnie il y a plusieurs années:

L'apuisement des minéraux du sol nous a laissé déficient en argent, un des plus essentiel des traces de minéraux, responsable d'une augmentation drastique des désiquilibres de notre système immunitaire dans la dernière décénie. La recherche nous a appris que toute maladie va tendre à se manifester à cause d'affaiblissement du système immunitaire. Après plus de 20 ans de recherche à travers le monde sur  l'Argent Colloïdal, plusieurs entrevues avec les agences gouvernementales, les pratiquants dans le domaine de la santé et leurs patients, aucun autre nutritif, herbes médicinales ou médicaments (sur prescription ou non) est aussi sécure et efficace contre toute forme de virus non amical, bactéries et champignons. De plus, quoiqu'il est bien connu que la plupart des antibiotiques tuent seulement 6 ou 7 organismes responsables des maladies, les reportages ont démontré que l'Argent Colloïdal a été utilisé avec succès dans le traitement de plus de 650 maladies! En outre, des souches d'organismes responsables des maladies ne peuvent pas se développer en présence de l'Argent Colloïdal. L'attribut le plus remarquable de l'Argent Colloïdal est son habilité unique de fonctionner comme un deuxième système immunitaire de notre organisme! [2]

 

 

L'annonce ci-bas a paru dans le numéro de Juillet 1996 d'Alternative Medicine Digest.

 

Études de point et histoires de cas

En 1995, une distributeuse d'herbes médicinales du nom de Leslie Taylor a évalué neuf produits différents d'argent colloïdal disponibles dans les magasins d'aliments naturels et a conclu:

* Deux des produits étaient contaminés avec des micro-organismes.
* La quantité d'argent suspendu dans la solution variait d'un produit à l'autre et diminuait en concentration avec le temps.
* Seulement cinq produits réellement montraient une activité anti-bactérienne dans une épreuve de laboratoire. Pour faire l'épreuve, elle prépara une culture de staphylocoque doré, une cause fréquente d'infections chez les humains. Elle plaça une goutte de chaque produit sur la culture et utilisa deux disques de deux antibiotiques comme contrôle. Apres huit heures d'incubation, elle a trouvé que la croissance bactérienne a été inhibée autour des antibiotiques et quatre des produits.

Evidemment, le fait qu'un produit inhibe les bactéries dans une culture de laboratoire ne signifie pas qu'il est efficace (ou sur) chez l'humain. En effet, les produits qui tuent les bactéries dans le laboratoire sont plus susceptibles de causer l'argyrie parce qu'ils contiennent plus d'ions d'argent qui sont libres de se déposer dans la peau de l'utilisateur.

Les études de laboratoire de la FDA ont démontré que la quantité d'argent dans des échantillons de certains produits variait entre 15.2% et 124% de la quantité rapportée sur l'étiquette des produits. La quantité d'argent nécessaire pour produire l'argyrie n'est pas connue. Toutefois, la FDA a conclu que le risque dans l'utilisation des produits d'argent dépasse tout bénéfice non-prouvé [3]. À date, onze cas d'argyrie reliés aux produits d'argent ont été rapportés:

Démarches de règlementation

Entre octobre 1993 et septembre 1994, la FDA a envoyé des lettres d'avertissement à cinq compagnies vendant de l'argent colloïdal:

En octobre 1996, la FDA a proposé de banir l'usage de l'argent colloïdal ou les sels d'argent dans les produits disponibles au comptoir des pharmacies [11]. Ce banissement Final Rule a été émis le 17 août, 1999 et était en vigueur le 16 septembre. Le réglèment s'applique sur tout produit ou sel d'argent colloïdal qui est commercialisé comme étant efficace dans la prévention ou le traitement de toute maladie [12]. Les produits d'argent peuvent encore être vendus comme "suppléments diététiques" du moment qu'on n'y réclâme aucun bénéfice de santé. Durant l'année 2000, la FDA aurait émis des avertissements à plus de 20 compagnies qui affichaient des fausses réclâmes des produits d'argent sur Internet. Voir FDA.

En 2000, le Federal Court of Australia a ordonné Vital Earth Company Pty Limited et son directeur Darryl John Jones de cesser les fausses réclâmes suivantes de leurs produits "Vital Silver 3000 Zapper", "Vital Silver 2000 Automatic" et "Vital Silver 2000" :

En 2002, la FTC a obtenu une entente de consentement ave Kris Pletschke, qui faisait affaire sous le nom de Raw Health, qui a consenti de cesser de faire des fausses déclarations que son produit d'argent colloïdal pouvait traiter ou gurérir 650 maladies différentes; éliminer tout pathogène dans l'organisme en six minutes ou moins; et est prouvé médicalement de tuer tous les organismes néfastes à l'organisme, tant bactérien, viral ou fongiques, incluant l'anthrax, l'Ebola, le Hanta, et les microbes responsables de la fasciite nécrosante (maladie dévoreuse de chair) [15].

En 2002, la Australian Therapeutic Goods Administration a amandé ses réglements pour que les produits de traitement de l'eau potable contenant des substances comme l'argent colloîdal pour lesquels des réclâmes thérapeutiques sont faites, soient conformes aux réglès qui s'appliquent aux médicaments inclus dans le Australian Register of Therapeutic Goods. Cela signifie que de tels produits ne seront plus commercialisés légalement sans preuve qu'ils sont sécures et efficaces comme déclarés. L'amendement a été basé sur les conclusions que:

Références

1. Product brochure. Changes International, 1997. Downloaded in 1998.
2. Seasilver International Product Information, accessed October 12, 1998.
3. Fung MC, Bowen DL. Silver products for medical indications: risk-benefit assessment. Journal of Toxicology and Clinical Toxicology 34:119-26, 1996.
4. Gulbranson SH and others. Argyria following the use of dietary supplements containing colloidal silver protein. Cutis 66:373-374, 2000.
5. Hori K and others. Believe it or not—Silver still poisons! Veterinary and Human Toxicology 44(5):291-292, 2002.
6. Blue Is the color of my candidate's skin. Associated Press, Oct 2, 2002
7. Cohen LE and others. Effects of Internet quackery: Argyria in the silver state. Federal Practitioner 21(4):9-17, 2004.
8. Wickless SC, Schwader TA. Medical mystery—The answer. New England Journal of Medicine 352:2349-2350, 2004.
9. Brandt D. Argyia secondary to ingestion of homemade silver solition. Journal of the American Academy of Dermatology 53:S105-107, 2005.
10. Wadhera A, Fung M. Systemic argyria associated with ingestion of colloidal silver. Dermatology Online Journal 11(1):12, 2005.
11. Federal Register 61:53685-53688, 1996. (To access this document, search the 1996 volume for "colloidal silver.")
12. FDA. Final rule: Over-the-counter drug products containing colloidal silver ingredients or silver salts. Federal Register 64:44653-44658, 1999. Download PDF version
13. Refunds for buyers of alternative therapy devices. News release, Australian Competition and Consumer Commission, May 5, 2000.
14. "Operation Cure.All" wages new battle in ongoing war against Internet health fraud. FTC news release, June 14, 2001.
15. FTC announces first two enforcement actions against purveyors of bioterrorism defense products. FTC news release, Feb 27, 2002.
16. Regulation of colloidal silver and related products. Therapeutic Goods Administration Web site, Aug 19, 2003.

Pour plus d'information:

 

Rosemary Jacobs, une victime d'argyrie, a fait une étude détaillée du marché de l'argent colloïdal et est disponible pour répondre à vos questions.

Cet article a été revisé par l'auteur le 17 août, 2005. Traduction de la revision faite le 25 nov. 2009.

 

Retour à la page d'accueil