Analyses génétiques douteuses

Stephen Barrett, M.D.

Harriet Hall, M.D.

Durant la dernière année, quelques compagnies commençaient à offrir des analyses génétiques associées à des conseils diététiques, stratégies portant sur les suppléments, des changements de style de vie, et/ou l'emploi de médicaments qu'ils maintenaient pouvaient améliorer la santé. Cet article explique pourquoi de telles analyses doivent être évitées.

Jusqu'à récemment, les tendances héréditaires étaient déterminées principalement en examinant l'histoire familiale des personnes impliquées. Durant la dernière décénie, toutefois, les gènes qui causent la maladie d'Alzheimer, la sclérose amytrophique latérale (aussi appelée la maladie de Lou Gehrig), la fibrose kystique, la neurofibromatose, le cancer du colon familial, la maladie de Huntington, la dystrophie musculaire, et plusieurs autres conditions ont été identifiés. Plusieurs laboratoires et cliniques offrent des analyses et conseils génétiques; et la recherche scientifique dans cette discipline progresse à grands pas.

Les analyses génétiques portent sur le DNA, RNA humains, les chromosomes, les protéines, ou certains métabolites dans le but de déceler des modifications reliées à une condition héritée. Les analyses qui identifient les porteurs de maladies variées peuvent être utilisées pour aider les couples de décider s'ils veulent ou non des enfants. Les scientifiques espèrent que plus de recherche va pouvoir créer des stratégies pour la prévention ou le traitement des maladies héréditaires. Les tests génétiques peuvent aussi aider à diagnostiquer des maladies héréditaires causées par des problèmes avec un gène unique et conduire à un traitement plus précoce. Aujourd'hui, toutefois, seulement quelques telles stratégies sont connues, et aucune justifie les activités commerciales décrites dans cet article.

La plupart des tests sur le marché offerts directement aux consommateurs sont pour des variations génétiques courantes qui ont été associées à des maladies majeures, comme la maladie coronarienne cardiaque, qui ont un élément héréditaire mais qui sont surtout influencées par le style de vie et des facteurs environnementaux. Au mieux, pour de telles maladies, les analyses génétiques peuvent indiquer qu'un individu est plus susceptible que la plupart de nous, mais elles ne peuvent pas prévoir avec certitude  que la maladie va se développer [1]. Pour ces raisons, le analyses de dépistage décrites dans cet article ne sont pas recommandées par toute autorité et ne sont pas approuvées par la FDA comme une base pour la recommandations de suppléments.

Les analyses "Body Benefits' de Sciona

Sciona, une compagnie anglaise, offre un test appelé "Body Benefits" qui donne "un rapport personnalisé décrivant vos résultats de style de vie et génétiques, avec en plus des sections instructives sur les différentes familles alimentaires, les vitamines et minéraux, ainsi qu'un guide facile à comprendre sur la science reliée à ce service." Le rapport est basé sur un questionnaire sur le style de vie et un échantillon du DNA prélevé en frottant un tampon à l'intérieur de la joue. L'échantillon de DNA va être utilisé pour analyser plusieurs gènes reliés au dommage aux radicaux libres, la désintoxication, le métabolisme de l'alcool, et rétablissement de la peau et capillaire. Selon Sciona:

"Des petites différences dans vos gènes peuvent influencer comment votre organisme métabolise les aliments, utilise les nutritifs et excrète les toxines endommageables, le tout pouvant affecter votre santé générale. En décelant si vous avez de telles petites variations, la nutrition "Body Benefits" peut  vous fournir tout renseignement diététique spécifique que vous ne pouvez pas obtenir ailleurs" [2].

Le test est maintenant disponible par l'entremise des médecins, pharmaciens et nutritionnistes. En 2002, la compagnie a commencé de le commercialiser dans les détaillants sur High Street, mais suite à des protestations provenant de GeneWatchUK les détaillants ont cessé de l'offrir [3]. GeneWatchUK a trois buts principaux:

1. Pour la plupart des gens, consommer une diète saine, équilibrée, exercer suffisemment et ne pas être fumeur sont plus importants comme indices de bonne santé que vos gènes. Vous pouvez avoir des conseils sur la diète de la Food Standards Agency, stratégies pour cesser de fumer des organisations d'entraide nationaux, ou vous pouvez demander conseils à votre médecin. Vous devez suivre ses conseils quelque soient vos gènes. Il est surtout important que vous ne soyez pas trompés de penser que vos "bons gènes" puissent se charger d'une mauvaise diète ou le tabagisme ou la consommation excessive d'alcool.

2. Plusieurs scientifiques explorent des liens possibles entre les gènes qui sont analysés par Sciona et des maladies graves comme les maladies cardiaques, le cancer et maladies mentales, incluant les maladies reliées au mileu de travail. Malgre la pauvre prévisibilité obtenue des gènes sur votre santé dans l'avenir (qui dépend sur plusieurs autres facteurs), vous pouvez apprendre des choses que vous ne voulez pas connaître. Cela peut être des renseignements que votre assureur ou votre employeur pourrait demander éventuellement, et qui un jour pourrait vous exclure de la couverture de l'assureur ou faire perdre votre emploi ou toute compensation à cause d'une maladie reliée au travail.

3. La compagnie Sciona garde votre échantillon et l'information génétique personnelle dans une base de données (connue sous le nom de "biobank") pendant que vous étes un abonné. Malgré une politique "private policy" (sécurité des renseignements) pour ce qui est de votre nom et adresse, il faut se rappeler que votre profil génétique est unique à vous et pourrait être utilisé pour vous identifier, pour connaître votre famille, en tout temps. Plusieurs compagnies seront prêtes à payer pour faire des recherches génétiques sur votre échantillon et pourraient demander d'avoir le droit exclusif sur vos gènes en les faisant breveter-- une fois un gène est breveté, cela signifie qu'aucune autre compagnie peut vendre des tests génétiques nouveaux ou des traitements utilisant le même gène. Il y a des preuves croissantes que la privatisation de gènes de cette façon peut inhiber la recherche médicale et augmenter les coûts et beaucoup pensent que c'est immoral. Les lois n'obligent pas Sciona de vous informer si elle fait breveter ou vend votre information génétique [4].

Suite aux protestations de GeneWatchUK, Sciona a changé sa politique et maintenant détruit les échantillons (ils gardent quand même les résultats) [5].

Le test "Great Smokies' Genovations™"

Le Great Smokies Diagnostic Laboratory (GSLD), d'Asheville, en Caroline du Nord, maintient que sa ligne d'analyses Genovations "autorise les médecins et les patients de reconnaître plus tôt, des interventions préventives plus efficaces -- des années avant que la maladie se développe; des thérapies précises, personnalisées qui réellement s'adressent aux besoins individuels de chacun; et un aperçu clinique amélioré des patients présentant des conditions rebelles aux traitements"[6]. Les analyses Genovations sont une de plusieurs analyes douteuses que GSDL offre par l'entremise de "médecins holistiques," des chiropracticiens, et d'autres pratiquants excentriques ou directement à la population. Selon le site Web de Genovations:

Les tests Genovations™ mesurent les variations génétiques individuelles, appelés "single nucleotide polymorphisms (SNPs)" qui, sous l'influence de déclancheurs environnementaux, peuvent rendre même une personne en bonne santé plus vulnérable de développer certaines maladies ou désiquilibres physiologiques. Connaître ces variations va permettre aux médecins d'intervenir avec une thérapie préventive personnalisée plus précoce et avec une plus grande spécificité qu'auparavant, pour réduire le risque au patient d'une maladie des années avant l'apparition de symptômes. Avec Genovations™, le Great Smokies Diagnostic Laboratory devient le premier laboratoire clinique à offrir des analyses génomiques de manière prévisibles au médein de première ligne [7]

Les tests étant offerts couramment incluent: le CardioGenomic™ Profile (pour identifier les SNPs associés aux maladies cardio-vasculaires), l'OsteoGenomic™ Profile (pour identifier les SNPs associés à l'ostéoporose), le DetoxiGenomic™ Profile (pour identifier les SNPs associés aux "défectuosités de la désintoxication" reliée à un risque élevé pour certains cancers, la fatigue chronique, la sensibilité chimique multiple, et l'alcoolisme), et l'ImmunoGenomic™ Profile (pour identifier les SNPs associés aux défectuosités du système immunitaire, l'asthme, l'atopie, l'ostéopénie, la maladie cardiaque et les maladies infectieuses). [8] Le site Web de Genovations déclare:

Voir les résultats de votre test Genovations™ est comme voir les cartes qui vous ont été distribuées par la Nature. Une fois que vous connaissez les cartes, vous pouvez développer la stratégie la plus efficace pour jouer votre main. Cela signifie travailler conjointement avec votre professionnel de la santé pour créer avec soins, une diète, un style de vie, et un régime de suppléments conformes aux risques de santé pour votre organisme. . . .

Est-ce que vous êtes tracassé par une affection chronique qui est rebelle au traitement médical? Nos tests peuvent révéler si vous avez des variations génétiques qui vous rendent plus susceptible aux effets dommageants des toxines. Ou si vous allez moins bien répondre à certains médicaments ou nutritifs.

Avez-vous une histoire familiale d'un état comme une maladie cardiaque ou l'ostéoporose? Quand il y a une histoire familiale de maladies, il y a souvent une composante génétique. Les tests peuvent démontrer quels facteurs génétiques spécifiques seraient un problème potentiel pour vous. Par exemple, est-ce que vos taux sanguins de cholestérol sont plus sensibles à une diète élévée en gras que d'autres personnes? Est-ce votre temps de coagulation sanguine est plus court durant des longues périodes d'inactivité? Est-ce que votre tension artérielle est influencée par votre consommation de sel? Une fois que vous avez cette information, vous pouvez développer un plan qui est fixé sur "briser ce cycle établi" -- et mieux prévenir les risques à votre famille de devenir des réalités.

Jouez-vous un rôle actif pour vous maintenir en bonne santé? Ces analyses peuvent vous aider et votre pratiquant à construire un programme de prévention qui est efficace en ce qui a trait aux besoins uniques de votre organisme et aux risques de santé. Un qui "vise" vos cibles les plus importantes pour vous des années avant que les symptômes aient une chance de se manifester. Connaissant vos points génétiques "puissants" et "faibles" vous permet de développer une approche personnelle particulière qui augmente vos chances de demeurer en bonne condition physique et actif en vieillissant. . . .

Basé sur vos résultats d'analyse génitique, votre préposé aux soins de santé peut travailler avec vous pour développer un plan de traitrment personnalisé. Mais l'appui ne s'arrête pas là. Des analyses sont aussi disponibles pour faire un suivi et apprécier si la stratégie personnelle de soins de santé que vous avez adoptée a un impact positif sur vos risques génétiques. Ces tests, appelés "évaluations fonctionnelles," vont donner à votre médecin un moyen concret d'évaluer comment votre organisme répond au traitement. Cela est un moyen important d'assurer que des facteurs environnementaux puissants, comme les hormones et nutritifs, sont dans un état d'équilibre optimal minimisant vos risques génétiques innés [9].

Les citations ci-haut promettent clairement plus que Genovations puisse livrer. Pour qu'une analyse soit rentable, elle doit fournir de l'information qui n'est pas disponible ailleurs et qui va guider le patient vers un traitement bénéfique. Aucune étude n'a démontré que les analyses génétiques soient aussi bonnes qu'une simple histoire familiale ou des analyses de laboratoire usuelles pour déterminer ce que les gens doivent faire pour prévenir l'ostéoporose ou la maladie cardio-vasculaire. Et l'idée que les gens qui ont des "affections chroniques" soient avantagés par des analyses génétiques est absurde. Il n'y a eu non plus d'études qui auraient conclu que les formules nutritives basées sur des analyses génétiques soient meilleures que le traitement médical normal basé sur des analyses diagnonstiques appropriées ou que les "évaluations fonctionnelles" du GSDL anormales soient valides.

La plupart des affections reliées aux tests Genovations sont soit mal-comprises (comme le syndrôme de fatigue chronique) ou connues comme ayant plusieurs facteurs contribuants (e.g. la maladie cardiaque coronarienne). Plusieurs gènes sont impliqués, souvent sur des chromosomes différents, et l'expression génétique est affectée par les facteurs environnementaux. Le même gène pourrait être bon pour une personne et mauvais pour une autre, dépendant du reste de l'ensemble génétique de la personne et de l'environnement. Les variantes génétiques peuvent très bien influencer le développement de maladies courantes, mais il est trop précoce de deviner quelles variantes vont affecter quelle maladie, et de songer de recommander un "traitement" sous forme de diète et de suppléments. Comme commentaires sur les prétantions faites pour les profiles "Ostéo", "Cardio'" et "Immuno" de Genovations, GeneWatchUK a conclu:

Ces maintiens sont troupeurs et immoraux parce que: les risques associés avec des gènes particuliers sont encore mal-compris et pour la plupart des gens la diète, le style de vie et l'environnement seront beaucoup plus importants que le caractère génétique dans le développement de maladies courantes futures; vendre des suppléments, médicaments et des analyses de suivi aux gens basé sur leur schéma génétique signifie les traitants pour des maladies qu'ils n'ont pas mais qu'ils s'inquiètent d'avoir. Cela est l'exploitation de la population dans le but de faire un profit. Prendre des médicaments non-nécessaires peut aussi faire du tort à la santé, comme être inutilement inquiets ou être faussemnent rassuré au sujet de risque de maladie future; vous pouvez être informés de risques que vous ne vouliez pas connaître sans être conseillé de façon appropriée (par exemple, un risque élevé de la maladie d'Alzheimer a été associé à un des tests des gènes dans le profil "Cardio" de Genovations). [10]

CARE Clinics, d'Austin, au Texas, utilise Genovations pour faire des analyses chez les enfants présentant des anomalies du spectre autiste. Les analyses font partie d'une trousse coûteuse de tests supposément un guide de "traitement bio-médical" avec des suppléments diététiques et d'autres modalités apparemment pouvant corriger des "désiquilibres bio-médicales" et apporter une "désintoxication." En 2008, un de nous (le docteur Barrett) a examiné des rapports de tests et a conclu que les analyses ne semblent pas reliées à l'autisme et contiennent aucune information qui pourrait fournir une base raisonnable pour le traitement [11].

NuGenix

GenLink, NuGenix, et Garden State Nutritionals conjontement vendent des analyses génétiques accompagnées de recommandations pour des suppléments diététiques. GeneLink, dont le bureau chef est à Margate, au New Jersey, offrent les tests génétiques. Ses rapports au Securities and Exchange Commission déclarent qu'ils été fondés pour "offrir à la population la collection sécuritaire et la préservation du matériel DNA d'une famille pour utilisation ultérieure par la famille pour déterminer le linkage génétique" [12], mais un communiqué de presse récent décrit la compagnie comme un "leader d'évaluations génétiques directes-au-consommateur" [13], ce qui est un but totalement différent. Le site Web de la compagnie déclare:

GeneLink a récemment créé une méthodologie avant-gardiste pour le "profil génétique" (brevet en instance)  et commence à licencier ces évaluations de marques déposées à des compagnies qui fabriquent ou vendent à plus de cent milliards d'industries nutraceutiques, de soins personnels, soins cutanés et de perte du poids.

Les Nutragenetic & Dermagenetic Profiles innovateurs de GeneLink aujourd'hui offrent aux compagnies l'information elles ont besoin pour créer et vendre des produits plus efficaces -- des produits uniques de bien-être et des produits "de qualité de la vie" personnalisés selon les besoins individuels du client -- basés sur la science de la génétique.

Les gens ne seront plus forcés de spéculer, deviner ou utiliser à titre d'essai quels suppléments nutritionnels ou produits de soins cutanés seraient les meilleurs pour eux. Pour la première fois, par un simple prélèvement de l'intérieur de la bouche (utilisant le GeneLink' Patented Collection Kit) envoyé aux laboratoires GeneLink -- les personnes peuvent être dirigées vers des produits personnalisés - formulés spécifiquement pour les aider à compenser pour les déficiences prévues.

La mission très claire de GeneLink est d'utiliser l'information la plus récente de la recherche génétique et les technologies appliquées pour fournir des produits et services qui peuvent aider à améliorer et prolonger la vie humaine [14].

Garden State Nutritionals, un manufacturier à West  Caldwell, au New Jersey, fournit les produits de suppléments. NuGenix, de Berwyn, en Pennsylvanie, est  dirigé par les enfants du président de GeneLink. Elle commercialise les analyses par l'entremise d'une structure à multiples palliers. Son "aviseur médical" est Alan H. Pressman, DC, PhD, DACBN, CCN, un chiropracticien qui pendant plusieurs années était l'animateur d'un programme de radio faisant la promotion de suppléments, appelé "Healthline" et qui vendait sa propre ligne de suppléments.

En décembre 2002, le "genetic profiling kit" de NuGenix et une provision mensuelle de "Bodygenix Nutrition Regimen" coûtaient 299,95$ les frais d'envoi et manutention en sus. Le régime est supposé être "fixé" sur sept formules:

1. Multi-Base Formula (une multivitamine avec ingrédients additionnels qui "protègent et appuient les systèmes antioxidant et de désintoxication")

2. Oxidative Stress Supplement 1 (pour aider la "fonction mitochondrique")

3. Oxidative Stress Supplement 2 (pour "aider à désintoxiquer l'organisme")

4. Detoxification Supplement 1 (pour appuyer la foncion optimale des systèmes de désintoxication)

5. Heart and Circulatory 1 (contenant des ingrédients pour aider à diminuer les taux de la homocystéine et de cholestérol)

6. Heart and Circulatory 2 (fournit l'acide folique pour aider à diminuer les taux d'homocystéine, et

7. Immune Health Supplement 1 (pour aider à "équilibrer certains aspects de l'immunité").

Le site Web ne précit pas comment les résultats des analyses influencent la composition des produits de suppléments le client reçoit. Mais les descriptions des ingrédients sont très claires soulignant que le produit final puisse être irraisonnable. Par exemple, le site déclare correctement que des taux élevés de l'acide aminé, homocystéine, puissent être un facteur important comme cause de maladie cardiaque coronarienne et diminuant les taux d'homocystéine pourrait être bénéfique. Mais la bonne façon de faire face à cela est de mesurer les taux sanguins et prendre les doses de vitamines B qui pourraient normaliser les taux élevés [15]. Les analyses génétiques contribuent rien au processus. De la même façon, le bon moyen de régler le problème de taux élevés de cholestérol est de les mesurer avec des analyses sanguines et utiliser un style de vie et des médicaments approuvés pour les amélorer.

Signature Genetics de Seryx

Seryx, qui est situé à Cherry Hill, au New Jersey et à Montréal, Canada a invité des patients à utiliser leur service Signature Genetics™ pour "découvrir comment vos gènes tiennent le secret de votre bien-être." [16] Le service, qui est disponible par un abonnement annuel, doit être obtenu d'un médecin qui a été formé par la compagnie. La compagnie promet -- basé sur un test sanguin génétique et les réponses à un questionnaire détaillé --"des recommandations pratiques détaillées, individualisées sur la nutrition, le style de vie et les médicaments -- avec des procédures que vous pouvez entreprendre immédiatement pour améliorer votre bien-être et découvrir votre santé optimale." Pour obtenir le service, les patients sont tenus de se procurer un abonnement et payer une cotisation annuelle qui leur donnent droit d'être avisés lorsque des nouvelles découvertes se rapportent à leur profil génétique. Le site Web offre aux médecins une "opportunité de rehausser leur pratique de façon significative," mais il n'offre aucune preuve objective qu'un tel rehaussement va bénéficier les patients. Selon un porte-parole de la compagnie, le coût du service dépend sur le nombre de "modules" des analyses que le médecin recommande suite à l'interprétation des renseignements fournis par le patient. Le paiement est fait au médecin, la charge minimum étant 500$.

L'efficacité et la toxicité de la plupart des médicaments peuvent varier considérablement d'un patient à un autre et puis pour plusieurs médicaments ces différences individuelles sont dûes en partie aux variations dans les gènes reliés aux enzymes qui les métabolisent, les véhicules des médicaments, et/ou les cibles des médicaments [17]. Par exemple, une personne qui métabolise un médicament plus lentement qu'une autre peut répondre à ce médicament à une plus petite dose et être plus susceptible d'avoir des effets secondaires. D'un autre côté, la différence peut ne pas être significative et l'effet peut être influencé par d'autres facteurs génétiques ou par l'interaction avec d'autres médicaments. De plus, le dosage de la plupart des médicaments est facilement ajustable pour compenser pour des différences individuelles. Aucune étude n'a démontré un effet bénéfique chez les patients suite à un choix de médicaments basé sur de l'information génétique. Alors, l'idée d'utiliser l'information génétique pour prescrire des médicaments promet mais n'est pas encore prouvée.

Imagene

DocBlum.com offre l'Imagene™  pour des "analyses génétiques pour le millenium." Le site Web de la compagnie déclare:

Êtes-vous compulsif? Vous-êtes vous déjà demandé pourquoi vous avez un besoin maladif de certaines choses et/ou vous agissez d'une façon irrationnelle? Est-ce que vous aimeriez connaître si vous avez une prédisposition génétique à l'abus des drogues ou de l'alcool? Est-ce que l'avenir de vos enfants vous inquiète? Est-ce que votre enfant a un trait génétique qui mène à des personnalités pertubatrices et de dépendence? Les analyses DNA peuvent vous aider à comprendre et faire face au comportement d'un enfant avant qu'il devienne hors de contrôle.

Imagene™ va évaluer un panneau de gènes dopaminergétiques reliée au Reward Deficincy Syndrome (RDS). Cela va vous permettre de savoir s'il y a une prédisposition génétique à une des dépendences associées. La ligne de produits Reward sera alors disponible pour traiter la prédisposition génétique envers la RDS [1].

Le test implique un prélèvement buccal avec un applicateur au bout de caoutchouc mousse, qu'on applique ensuite sur une carte indicatrice, et qu'on poste à un laboratoire. Une trousse pour la maison coûte 275$, et les produits coûtent 59,95$ par mois pour les pilules eet 29,95$ pour un vaporisateur oral correspondant qui doit fournir 1-2 heures de soulagement des "besoins maladifs." Le site Web aussi inclut une procédure pour s'abonner à devenir un distributeur "Reward" pour les produits Nutrigénomiques.

Le "Reward Deficiency Syndrome" n'est pas une condition médicale reconnue, mais une hypothèse originale de Kenneth Blum, Ph.D., un professeur de pharmacologie au Texas, est recommandée par le site Web, enregistré au pédiâtre Michael A. Blum, D.O., d'Overton Park, au Kansas. Le site souligne que la technologie et les produits sont brevetés et licenciés par Kenneth Blum et que l'Université du Texas et l'Université de Californie en sont en partie propriétaires [18].

Les Blum considèrent la dopamine (un neuro-transmetteur au cerveau) comme le facteur principal d'une cascade de réactions neuro-physiologiques produisant des sensations augmentées de bien-être et de réduction du stress. Ils prétendent qu'un défaut génétique dans le gène récepteur  de la D2 dopamine cause les "reward-seeking conditions" comme l'alcoolisme, la dépendence sur des drogues, l'obésité, le tabagisme, les jeux d'argent pathologiques, le syndrôme de déficit d'attention et d'hyperactivité (ADHD), le syndrôme de Tourette, la dépendence sexuelle, l'autisme, la violence chronique, le syndrôme de stress post-traumatique, le groupe 'schizoid/avoidant', les problèmes de comportement dont anti-social et d'autres comportements compulsifs [18].  Les tests supposément vont déceler une prédisposition génétique à de tels conditions anormales. Si le test est "positif," la formule correspondante est recommandée pour la vie [20].

La ligne de produits "Reward" est commercialisée par Nutrigenomics, Inc., de San Antonio, au Texas. Elle inclut six formules: Alcoholism/Heroin, Cocaine/Stimulants, Smoking/Tobacco, Weight Management, INFOCUS/ADD. et PMS, chacune d'elles contenant des vitamines, des herbes médicinales, et des acides aminés. La formule "anti-alcool," par exemple, contient la vitamine C, vitamine E, la thiamine, la riboflavine, la niacine, la vitamine B-6, l'acide folique, la vitamine B12, la biotine, l'acide pantothenique, le calcium, le magnesium, le zinc, le manganèse, le chromium, le 5-hydroxytrypthophane, la dl-phenylalanine, la l-glutamine, la rhodiala rosea, la fleur chamomile, la fleur passion, la fleur d'houblons, la poudre de la paille d'avoine, l'herbe 'skullcap', l'herbe 'motherwort,' l'extrait de racine valériane, et l'extrait de dogwood jamaïcain. Selon ce que nous pouvons juger, ni la trousse pour le test ni les produits ont l'approbation de la FDA pour leurs buts prétendus.

La littérature scientifique n'appuit pas les théories ou la méthodologie des Blum. La plupart des scientifiques croient que l'alcoolisme a des facteurs génétiques ainsi qu'environnementaux et que la composante héritable implique surtout de multiples gènes plutôt que quelque chose qui puisse être décelé avec une simple analyse [21-25].  Le syndrôme de Tourette est héréditaire; et l'autisme, l'ADHD, et les troubles schizoïdes peuvent avoir jusqu'à présent des causes génétiques non découvertes; mais le reste de la liste de Blum n'est probablement pas relié à un schéma génétique. De plus, il n'y a pas de preuve scientifique qu'une combinaiseon de vitamines, d'acides aminés, ou des herbes soient efficaces dans aucune des maladies énumérées. En réalité, il est difficile d'imaginer un raisonnement pour le grand nombre d'ingrédients dans les formues Reward.

Le site Web d'Imagene énumère 27 références à des études qui supposément appuient les déclarations au sujet des produits [26]. Nous n'avons pas lu le texte complet de ces articles, mais les titres ou les résumés montrent que la plupart n'impliquent pas des test soit des produits ou de leurs ingérdients. Certains portent sur des analyses de produits semblables à un ou plus d'ingrédients des produits Reward, mais aucune de ces études semble porter sur les produits eux-mêmes. Certaines des études n'ont pas de groupes contrôles; certaines sont très courtes pour être significatives; et une a même une conclusion négative. Plusieurs des conditions soulignant que le système Reward est supposé aider ne sont pas couvertes par aucune des études; et aucune des études semble porter sur des analyses génétiques dans la sélection d'un produit ou de ses ingrédients. Des documents reliés aux brevets tenus par Kenneth Blum incluent des études additionnelles qui relient des troubles variés à des facteurs génétiques mais, encore une fois, elles ne semblent pas être des études dans lesquelles les produits Reward réels avaient été administrés aux patients ou sélectionnés sur la base d'analyses génétiques [27]. En résumé, les références n'appuient aucunement l'emploi du système. De plus, puisque les produits sont recommandés pour la vie et implique des supposées manipulations de produits chimiques au cerveau, tout usage semblable devrait être appuyé par des études à long terme de sécurité -- ce qui ne semble pas avoir été fait.

Conclusion

Les analyses génétiques pour identifier des supposés facteurs de risque qui n'ont pas de mesures correctives sont tout simplemnt un gaspillage d'argent. Comme souligné par Helen Wallace, Ph.D., directrice adjointe de GeneWatchUK: "Pour la plupart des gens, individualisant votre diète selon votre composé génétique est aussi scientifique que formuler votre diète selon votre signe astrologique." [28]. GeneWatch a aussi exprimé son inquiétude que sans règlementation appropriée, les analyses génétiques pourraient être utilisées pour augmenter le marché des médicaments à des personnes en bonne santé identifiées comme ayant un risque élevé génétique; plusieurs personnes pouraient prendre des médicaments non nécessaires et subir les effets secondaires associés; et les causes sous-jacentes des maladies cardiaques, du cancer, de l'obésité, du diabète de type II, et d'autres maladies pourraient être ignorées, avec des conséquences sérieuses à la santé future [28].

Addendum

En 2005 et 2006, le U.S. Government Accountability Office a fait l'achat de tests génétiques de quatre sites Web. Les investigateurs ont ensuite soumis 12 échantillons de DNA prélevés d'un bb femelle âgée de 9 mois et deux d'un homme non relié de 48 ans mais ont décrits les échantillons comme provenant d'adultes de différents âges et style de vie. Trois des sites Web ont fait des recommandations différentes pour neuf des échantillons provenant du bébé. Puisque le DNA des ces échantillons était identique, cela démontrait que ces recommandations n'étaient pas réellement basées sur le "profil génétique unique" de l'envoyeur comme annoncé. Deux des sites ont recommandé des régimes de suppléments "personnalisés" qui, en plus d'être ridicules, coûtaient plus de 30 fois plus que des produits comparables disponibles chez des détaillants. Des experts qui ont révisé les rapports des tests ont conclu qu'on a fait des prédictions qui n'étaient pas prouvées médicalement, ambigues, et qui ne fournissaient aucune information de valeur pour les consommateurs. Cliquez ici pour lire le rapport complet. Le rapport a été présenté à une audience du Congress.

Enquête sur l'Internet

En octobre 2006, Rene Sterling, Ph.D., MHA du University of North Carolina's Center for Genomics and Society a mené une recherche systématique des sites Web qui faisaient la promotion de services nutrigénomiques:

-Des 64 organisations hébergeant des sites web, 29 offraient ou faisaient la promotion de tests pour usage chez soi et 26 vendaient des services en ligne ou conseillaient un hyperlien pour la vente en ligne.

-Un manque de transparence rendait difficile l'identification des tests particuliers; toutefois, trois organisations étaient reliées à 56% de tous les tests mentionnés.

-La plupart des organisations fournissaient de l'information en ligne au sujet des certifications des laboratoires, au sujet des tests nutrigénomiques ou des limites de recherche, valeur des tests et utilité, ou conseils génétiques.

-Des opportunités d'affiliation étaient offertes par 15 organisations.

Sterling a conclu:

Les organisations ne fournissaient pas de l'information adéquate au sujet des services nutrigénomiques et des tests faits à la maison. Les opportunités d'affiliation et des ententes de distribution suggèrent que la promotion et la vente de services nutrigénomiques va continuer, augmentant l'importance de l'éducation du consommateur et du fournisseur. Dans l'absence de règlementation fédérale, les organisations faisant la promotion des services nutrigénomques devraient égaliser les sites web à l'étiquetage des produits et inclure de l'information pour faciliter la prise de déciseion [30]..

"Horoscope génétique"

GeneWatchUK est sceptique qu'un jour viendra quand les conseils de style de vie, médication, et peut-être les aliments que nous consommons peuvent être adaptés aux gènes individuels pour que les maladies possibles autrement soient empêchées. GeneWatch énumère sept raisons pourquoi tels "horoscopes génétiques" devraient être considérés comme un mythe dangereux:

1. Une mauvaise stratégie de santé

2. La commercialisation de la peur

3. User la santé publique

4. Créer une sous-classe génétique

5. Miner les libertés civiques

6. Le brevetage de la vie ("patenting of life")

7. Gaspiller lee ressources et ronger la confiance [31].

 

Pour renseignemens additionnels

Références

  1. Unregulated genetic testing on the High Street and the Internet. GeneWatch UK, April 2002.
   2. Body benefits - nutrition. Sciona Web site, accessed Dec 29, 2002.
   3. High Street stores reject Sciona's human genetic testing. GeneWatch press release, June 7, 2002.
   4. Genetic testing on the High Street. GeneWatch UK, March 2002.
   5. Wallace H. Email to Dr. Stephen Barrett, Jan 7, 2003.
   6. Genovations™ is the advent of truly personalized healthcare. Genovations Home page, accessed Dec 29, 2002.
   7. Great Smokies Diagnostic Laboratory announces new Genovations™ product line: Predictive genomics for personalized medicine. GSDL news release, March 15, 2002.
   8. Genovations profiles. Genovations Web site, accessed Dec 29, 2002.
   9. Patients guide to genomics. Genovations Web site, accessed Dec 29, 2002.
10. "Genovations" genetic test kits. GeneWatch UK, July 2002.
11. Barrett S. Be wary of CARE Clinics and the Center for Autistic Spectrum Disorders (CASD). Autism Watch, Nov 26, 2008/
12. GeneLink, Inc. Form 10-QSB quarterly report for the quarterly period ended September 30, 2002.
13. GeneLink, Inc. reports revenue for third quarter. 2002. Business Wire, Nov. 14, 2002.
14. GeneLink Inc —Growing, Expanding, Evolving! GeneLink Web, site accessed, Dec 29, 2002.
15. Barrett S. Homocysteine: A cardiovascular risk factor worth considering. Quackwatch, Aug 29, 2002.
16. Evans WE., Johnson J. Pharmacogenetics: the inherited basis for interindividual differences in drug response. Annual Review of Human Genetics 2:9-39, 2001]
17. Imagene: Genetic testing for the millenium. Docblum.com, accessed May 30, 2003.
18. Patents (awarded and or licensed to DocBlum). Docblum.com, accessed May 30, 2003.
19. Blum K and others. Dopamine D2 receptor gene variants: association and linkage studies in impulsive-addictive-compulsive behaviour. Pharmacogenetics 5:121-141, 1995.
20. Frequently asked questions. Docblum.com, accessed May 30, 2003.
21. Freund G. Biomedical causes of alcohol abuse. Alcohol 1(2):129-131, 1984.
22. Goldman D and others. A functionally deficient DRD2 variant is not linked to alcoholism and substance abuse. Alcohol 16:47-52, 1998.
23. Chen WJ and others. Psychiatric Genetics 11:187-195, 2001.
24. Hill EM and others. Antisocial alcoholism and serotonin-related polymorphisms: association tests. Psychiatric Genetics12:143-153, 2002.
25. Goldman D and others. Linkage and association of a functional DRD2 variant and DRD2 markers to alcoholism, substance abuse and schizophrenia in Southwestern American Indians. American Journal of Medical Genetics 74:386-394, 1997.
26. Product support page. Docblum.com, accessed May 30, 2003.
27. GeneWatch UK response to the Human Genetics Commission's announcement of a consultation into genetic testing services. GeneWatch press release, July 18, 2002.
28. Genetics and 'predictive medicine': Selling pills, ignoring causes. GeneWatch UK Briefing Number 18, May 2002.
29. Blum K. Allelic polygene diagnosis of reward deficiency syndrome and treatment. Patent #6,132,724, October 17, 2000.
30. Sterling R. The on-line promotion and sale of nutrigenomic services. Genetics in Medicine 10:784-796, 2008.
31. Genetic horoscopes. Genewatch Web site, accessed Nov 24, 2008.

_____________________


Dr. Hall est un médecin de famille retraité et colonel dans l'Air Force demeurant à Puyallup, Washington.

Cet article décrit le marché en 2002-2003
L' ajout a été affiché le 24 nov. 2008. Traduction affichée le 5 mars, 2010.